Aller au contenu principal
Sujet: EasyOS (Lu 284 fois) sujet précédent - sujet suivant
0 Membres et 1 Invitédans ce sujet

EasyOS

Bonjour à tous,

Ne sachant pas trop où mettre ce fil, je le propose ici.

Je voudrais vous signaler la version 1.0 de easy-1.0-fr-amd64, par Barry Kauler. C'est une merveille.
Bientôt entièrement francisée... pour la version 1.02 d'ici une quinzaine.

Cordialement, ;)


Re : easy-1.0-fr-amd64

Répondre #1
Bonjour Max,
Merci pour ce signalement et la bonne nouvelle pour la traduction.
J'ajoute le lien de téléchargement : http://distro.ibiblio.org/easyos/amd64/releases/pyro/1.0/international/ 
J'ai installé la version antérieure pour tester : je m'empresse de télécharger cette version 1.
Philippe

EasyOS

Répondre #2
Bonjour,
Suite au message de Max à propos de la version 1 de Easy, ou Easy Linux, ou EasyOS, j'ai créé ce fil principal pour qu'il regroupe tout ce qui concerne cette assimilée Puppy et fusionné le tout.
Philippe

 

Re : EasyOS

Répondre #3
Bonjour,
L'installation de EasyOS sur un clé est très simple.
Après avoir téléchargé easyos vous avez par exemple un fichier easy-1.0-fr-amd64.img.gz.
Vous introduisez une clé usb dans votre PC, 4 Go minimum sont recommandés : si vous n'avez qu'un seul disque dur et pas d'autres clés de connectés, votre clé sera connue par le système en tant que périphérique sdb.
Il suffit de saisir dans un terminal la commande (ATTENTION : tout ce qui est sur le périphérique sera effacé... réfléchissez bien avant d'envoyer la commande)
gunzip --stdout easy-1.0-fr-amd64.img.gz | dd of=/dev/sdb=1M
et de valider.
Si votre fichier easy se trouve dans /mnt/home.... : il faut indiquer le chemin complet dans la commande, à moins d'être déjà dans le dossier.
Bien entendu si votre clé est reconnue comme sdc il faudra indiquer sdc dans la ligne de commande au lieu de sdb.
Laisser la commande se terminer et le résultat s'afficher
1312768+0 enregistrements lus
1312768+0 enregistrements écrits
672137216 octets (672 MB, 641 MiB) copiés, 8,33552 s, 80,6 MB/s
Il n'y a plus qu'à saisir
sync
puis valider et s'est terminé.
Si votre Bios est paramétré pour démarrer sur un périphérique usb vous redémarrez sur votre clé et utilisez EasyOS : l'installation n'a pas pris 5mn !
S'il n'est pas paramétré et bien vous devez le faire.

Pour une installation frugale, à demeure sur votre disque dur dans un dossier, c'est légèrement plus compliqué qu'avec un fichier iso, mais ça va.
On a un fichier téléchargé au format gzip. On le décompresse avec la commande suivante ou simplement en cliquant une fois dessus
gunzip easy-1.0-fr-amd64.img.gz
On récupère un fichier easy-1.0-fr-amd64.img.
On créé un dossier que l'on utilisera pour monter le fichier .img
mkdir mnteasy
On monte le fichier .img dans mnteasy
mount -t vfat -o loop,offset=1048576 easy-1.0-fr-amd64.img mnteasy
Suivant la puppy que vous utilisez la commande mount peut ne pas être prise en compte et il faudra indiquer mount-FULL.
Et en allant dans mnteasy vous aurez le contenu du fichier .img.
Pour démonter c'est la commande
umount mnteasy
S vous êtes dans EasyOS, et je vous conseille de faire votre installation frugale depuis un EasyOS que vous avez installé sur une clé, car c'est beaucoup plus simple, particulièrement en ce qui concerne la modification de initrd et de son fichier BOOT_SPECS qui sont automatiques : je ne détaillerai pas l'édition manuelle obligatoire quand on est dans une puppy, si vous êtes donc dans EasyOS un simple clic sur le fichier .img le monte et un nouveau clic le démonte, comme un fichier .iso sous puppy.
Une fois votre fichier .img monté vous faîtes comme pour n'importe quelle installation frugale : vous créez un dossier, par exemple Easy, et vous copier à l'intérieur les fichiers easy.sfs/initrd/vmlinuz.
Vous modifiez votre fichier de boot en conséquence, en ce qui me concerne c'est le fichier menu.lst de grub auquel j'ai ajouté les lignes suivantes
title Easy (frugal install)
root (hd0,0)
kernel /Easy/vmlinuz pmedia=atahd psubdir=easy ro vga=normal
initrd /Easy/initrd
Vous ne pouvez pas encore redémarrez car le fichier BOOT_SPECS dans initrd indique de démarrer sur la clé ! Il faut donc le modifier avant.
Dans EasyOS il suffit de cliquer une fois sur initrd, celui de votre installation frugale, pas celui obtenu après avoir monté le fichier .img, et vous avez le message suivant
X
Simplement cliquer Yes.
Un nouveau message s'affiche, indiquant un certain nombre de paramètres
X
Vérifiez mais normalement tout est ok et il suffit de valider en cliquant sur Yes.
Maintenant vous pouvez redémarrez sur vote installation frugal de EasyOS.
Philippe

Re : EasyOS

Répondre #4
Bonjour

Merci Max et bienvenue sur ce forum...
Pour compléter l'information de augras  ;) , il est aussi possible de créer directement la clef EasyOS par cette méthode…

1) - Télécharger easy-1.0-fr-amd64.img.gz (cliquer sur moi)...
2) - Télécharger et installer gambas3.xxx.sfs sur votre PC(cliquer sur moi)...
3) - Télécharger et installer img2key.sfs sur votre PC(cliquer sur moi)...
4) - Exécuter img2key...
5) - [Cliquer] & [Glisser] le fichier easy-1.0-fr-amd64.img.gz dans le champ « Glisser ici le chemin de l’image... » de img2key

Patientez le temps que la copie se fasse…
Puis redémarrer le PC sur la clef qui vient d’être créée.


Lorsque vous reviendrez sur environnement d’origine, vous aurez tout le loisir de désinstaller gambas3 et Img2key pour revenir à l’état initial...


Bonne journée.


Installation permanente EasyOS sur clé USB

Répondre #6
Bonjour,

C'est super d'avoir un fil de discussion en français sur le tout nouveau EasyOS de Barry KAULER. Depuis fin 2018, j'ai lu plusieurs discussions en anglais sur le sujet, mais sans être convaincu par les méthodes d'installation.

En ce qui me concerne, j'ai utilisé RUFUS 3.4 pour créer la première clé bootable contenant l'image ou l'iso du dernier EasyOs (version française). Je trouve que le fonctionnement de RUFUS est très stable, qu'il est rapide et fiable.

Mais, contrairement aux Toutous, il n'y a pas dans le menu d' EasyOS une procédure permettant de créer la clé USB définitive.

En effet, je souhaite faire une installation "frugale" sur une clé USB. Les discussions que j'ai lues impliquent d'écrire manuellement des modification dans un certain fichier init*. 

La clé créée par RUFUS fonctionne parfaitement. Le seul hic, c'est qu'à chaque démarrage, on met un temps très long de l'ordre de 30 mn avant d'arriver au "bureau" d' EasyOS. 

Autre reproche, mon VPN (Astrill) ne fonctionne que partiellement et n'autorise pas le filtrage de toutes les applications.

Bonjour

Merci Max et bienvenue sur ce forum...
Pour compléter l'information de augras  ;) , il est aussi possible de créer directement la clef EasyOS par cette méthode…

1) - Télécharger easy-1.0-fr-amd64.img.gz (cliquer sur moi)...
2) - Télécharger et installer gambas3.xxx.sfs sur votre PC(cliquer sur moi)...
3) - Télécharger et installer img2key.sfs sur votre PC(cliquer sur moi)...
4) - Exécuter img2key...
5) - [Cliquer] & [Glisser] le fichier easy-1.0-fr-amd64.img.gz dans le champ « Glisser ici le chemin de l’image... » de img2key

Patientez le temps que la copie se fasse…
Puis redémarrer le PC sur la clef qui vient d’être créée.



Lorsque vous reviendrez sur environnement d’origine, vous aurez tout le loisir de désinstaller gambas3 et Img2key pour revenir à l’état initial...


Bonne journée.
 
 Que pensez - vous de la procédure proposée par did18 ?  Je trouve qu'il n'explique pas assez ce qu'il fait.

En résumé, EasyOS me paraît plein de potentiel, si seulement je pouvais l'installer correctement sur une clé USB, sans le démarrage interminable, et obtenir un fonctionnement normal de mon VPN, qui fonctionne correctement sur SlackPUP64.

Cordialement

Re : EasyOS

Répondre #7
Bonjour Claude Lau,

Je n'ai pas encore testé l'installation sur une clé usb avec img2key de did18. Mais c'est un outils on va dire comparable à Rufus.
De toute façon on a un fichier img et quel que soit l'outil utilisé, la méthode utilisée, il va installer ce que comprend ce fichier : 2 partitions avec d'un côté le système et de l'autre les applications et nos documents.
Je ne comprends pas quand tu dis "la procédure pour créer une clé usb définitive" : celle que tu as créée est définitive. Bon, tu mets 30mn à démarrer et donc il y a un problème : ma clé usb démarre en 30s !
Je te propose tout bêtement de suivre la procédure que je donne au début du fil : c'est tout de même très simple et ça fonctionne sans soucis.
Et à partir du moment où tu as cette clé fonctionnelle tu peux faire n'importe quelle installation frugale sur le support que tu veux (clé usb, disque dur externe...) en suivant la procédure indiquée dans dans la suite du message que j'ai fait en début de fil. Il faudra surtout lui installer un outil de boot, grub ou grub4dos.
Si ça te semble compliqué tu parts d'un autre toutou et tu créés une clé : tu auras sur cette clé tout ce qu'il te faut. Quand tu as vérifié que ton toutou est fonctionnel sur cette clé tu installes easyos dans un dossier comme indiqué dans la procédure.
Si tout se passe bien tu n'auras rien à modifier dans le fichier init, mais sinon il faudra lui indiquer à la main le bon support, certainement sdb. Mais à partir du moment où tu fais ça à partir d'un easyos, celui installé au départ sur une clé usb par exemple, ça se passe facilement et très bien.
Philippe

Re : EasyOS

Répondre #8
Philippe,

J'ai bien noté la procédure que tu indiques et qui tient en 2 commandes : décompresser le fichier et synchronisation.
Je vais l'essayer ce soir à partir de SlackPUP64.

Je te tiens au courant

Bonne réception

Claude

3 essais infructueux

Répondre #9
Bonsoir,

Il est vrai que j'écris /mnt/sdXX=1M au lieu de /dev/sdXX=1M.
Est-ce la raison des échecs ?
Après les essais 2 et 3 j'ai vérifié la clé : rien n'y est écrit !

Dans l'attente ...

Cordialement

Claude Lau

Re : EasyOS

Répondre #10
Que dire ? S'il est écrit /dev c'est ce qu'il faut mettre !
Par ailleurs tu notes sdXX : il n'y a que sdX à noter, X correspondant soit à "b", soit à "c"  etc... en fonction du nombre de disques (et je dis bien disque et pas partition !).
Pourquoi chercher midi à 14h ? 
Pour le coup il faut faire "bêtement" ce qui est indiqué : le seul élément critique et aléatoire étant la lettre à mettre à la place du X... parce que le disque/clé correspondant sera complètement effacé : bien être certain que l'on est sur le bon. 
Chacun est responsable de ce qu'il fait sur sa machine.
Philippe 

Installation EasyOS sur clé USB

Répondre #11
Bonjour,

Merci d'avoir pris du temps pour me répondre.
Dans SlackPUP64, les disques ont tous un numéro après la lettre : par exemple le disque dur USB externe est SDC1 (bien qu'il ne contienne qu'une seule partition) ou la clé USB cible qui est nommée SDD1 (bien qu'elle ne contienne qu'une seule partition).
Je vais, dans quelques heure, essayer  "/dev/sdd ".
Auparavant, j'ai utilisé /mnt/sdd1 parce que c'est ainsi que je nomme ce dossier, à l'intérieur d'une application, par exemple pour désigner le répertoire de téléchargement d'un navigateur internet.
Par installation permanente d'une clé, je me réfère aux Toutous ordinaires, que l'on démarre à l'aide d'un CD bootable ou d'une clé bootable sur laquelle on a écrit un ISO ou une image de Toutou. Dans ces distributions, une fois que l'on a amorcé sur un CD ou une clé, on cherche le menu qui permet d'installer Toutou sur un disque ou une clé. C'est cette deuxième installation que j'appelle définitive.
Je pense que la situation dans EasyOs est différente et qu'une seule installation suffit. C'est ce que je suis en train d'essayer, avec votre aide.

Bonne journée et mes remerciements pour vos apports.



Re : EasyOS

Répondre #12
Bonjour,
Quand tu as sdc1 cela signifie que tu es sur la partition 1 du disque sdc.
Ici on fait l'installation sur le disque : donc pas de chiffre.
Avec /dev/sdd je n'ai aucun doute que cela va fonctionner... sous réserve que sdd soit effectivement la clé où installer easyos : ça veut dire qu'il y a déjà une icône sdax, une autre sdbx, une autre sdcx et qu'au moment où on insère la clé c'est une icône sddx qui apparaît sur le bureau (il y a un x pour le n° de partition car c'est effectivement ce qui s'affiche sur le bureau) et si la clé contient plusieurs partitions il y aura sdd1, sdd2.... mais la commande sera /dev/sdd.
J'insiste sur le fait que tout le contenu de la clé sera effacé et irrécupérable : bien faire attention à ce que sdd soit le bon disque/clé d'installation.
Philippe

EasyOS

Répondre #13
Bonsoir,

Vous avez raison sur le nommage des disques. La procédure que j'ai utilisée confirme cela.

J'ai recherché la documentation en anglais de BK et j'ai retrouvé les instructions pour installer Easy sur une clé USB.

Je vous remercie de m'avoir orienté vers un mode d'installation sous Linux. Je me libère de la création des clés sous Windows.

En particulier, j'ai utilisé la procédure Linux s'appuyant sur Easydd.
J'ai réussi et, une fois easydd rendu exécutable dans ma distribution SlackPUP64, j'ai pu procéder à plusieurs essais.
Easydd crée 2 partitions, une première en VFAT  de 639 MO et une deuxième en EXT4, occupant le reste de la clé (pour une clé Patriot de 8 GO) // 639 MO et 14 GO pour la clé EMTEC 16GO.
A chaque fois, la clé ainsi créée s'amorce, et on lit à l'écran les processus qui se mettent en oeuvre. Mais à chaque fois le démarrage est interminable.
Il est vrai que lors de la création de ma dernière clé, le taux de transfert ne dépassait pas 13 MBytes par seconde. L'écriture de la clé a pris environ 100 secondes sur une EMTEC 16GO.
Pour cette dernière clé EMTEC, j'ai même abandonné le chargement, puisqu'au bout de 30 mn, l'écran continuait à afficher des lignes de ~]]^
Mon ordinateur de travail est un vieil DELL INSPIRON N4050.
Cette vétusté matérielle et la lenteur de mes clés peuvent - elles expliquer cette lenteur incompréhensible au chargement ?
En résumé, que ce soit sous RUFUS ou par Easydd, le démarrage EasyOS est interminable.
Que faire ?

Salutations linuxiennes

Claude Lau




Re : EasyOS

Répondre #14
Bonjour Claude Lau,
Il faut comprendre qu'un fichier img ne fait pas une installation : c'est l'image d'un disque (si ce disque comprend 4 partitions et bien l'image les restitueras).
On ne fait que copier l'image du disque sur un nouveau support : quel que soit l'outil utilisé, Rufus/img2key/easydd/lignes de commandes... le résultat sera exactement le même (le seul élément qui varie est l'espace accordé à chaque parition car il s'adapte à la taille du disque de destination).
Combien de temps prend la copie de l'image sur ta clé ? Normalement c'est plutôt rapide, tout au plus 4 à 5 mn : et sur ma machine qui a 10 ans dont le processeur est un intel 4 core i3 M380 2,53ghz je démarre en 30s au plus
Il est de quelle année ton dell pour être une vétustée ? C'est quoi son processeur ? Pour easyos il est recommandé d'avoir 2Go de ram : il les a ?
13mb/s s'est très peu : peut-être essayer un autre port usb mais il est probable qu'il soit sur le même hub ce qui ne devrait pas changer grand chose, ou mieux essayer une autre clé tout simplement.
Toutes les clés usb ne se vallent pas : en as-tu une autre pour tester ? Ou même un petit disque dur externe ?
Philippe